top of page

Pourquoi le coaching ne fonctionne pas : Le mirage de la transformation

Au fil des ans, le monde du coaching, avec ses diverses disciplines et techniques, a connu un changement de paradigme. Alors que les approches holistiques gagnent du terrain, le débat éternel entre le coaching classique et le coaching transformationnel fait rage. Mais voici la vérité : le coaching conventionnel, malgré tous ses mérites, peut parfois s'apparenter à un mirage, montrant une oasis de transformation qui reste toujours éloignée. Fort de mon expérience de coach de vie holistique, je souhaite faire la lumière sur ce sujet, en me concentrant sur les raisons pour lesquelles la transformation promise par certaines techniques de coaching reste souvent insaisissable.

Le paysage du coaching : Le coaching, qu'il s'agisse de coaching de vie, de carrière, de couple ou d'entreprise, a un objectif commun : favoriser un changement positif. Bien que chaque domaine ait ses défis et ses nuances, ils visent tous à favoriser la croissance, à encourager la clarté ou à faciliter la résolution de problèmes.


Cependant, c'est là que réside la dichotomie. Le coaching standard, structuré autour de normes établies telles que celles définies par l'ICF ou l'EMCC, est axé sur l'obtention de résultats. Ces résultats, bien que tangibles, sont souvent superficiels et s'attaquent aux problèmes symptomatiques plutôt qu'aux causes profondes.


Nous ne reviendrons pas sur la question du coaching vs thérapie, puisqu'elle a déjà été abordée. L'essentiel à retenir est simple : un coach doit reconnaître que la thérapie n'est pas de son ressort. Pour être vraiment utile, il doit adopter une approche globale sans tenter de jouer le rôle de thérapeute. En revanche, le coaching holistique adopte une approche transformationnelle, allant au-delà de l'esprit pour englober le corps, l'âme, les émotions et l'énergie.


Le coaching standard : un mirage de transformation

Lié par le manuel de procédures, le coaching standard offre un sentiment de sécurité. Ces méthodes, souvent soutenues par des données et des processus établis, fournissent un environnement contrôlé pour la croissance. Elles garantissent aux clients un parcours structuré avec des points de contrôle, des étapes clés et des résultats tangibles.


Cependant, cette force est également son talon d'Achille. En opérant dans ce cadre contrôlé, le coaching conventionnel néglige souvent les changements intrinsèques plus profonds nécessaires à une véritable transformation. Cette approche axée sur les résultats, bien qu'efficace à court terme, ne favorise pas toujours un changement durable.


Prenons par exemple des séances de coaching d'entreprise à prix élevé où la satisfaction semble parfois plus achetée que méritée. Étant des initiatives coûteuses, elles s'accompagnent d'un poids d'attente. Mais combien d'entre elles modifient réellement la façon dont on perçoit la vie ou relève les défis? Combien de fois offrent-elles simplement des solutions temporaires plutôt que des perspectives profondément transformatrices?


Coaching Holistique : La Voie de la Vraie Transformation

Le coaching holistique ne se contente pas de guider ; il modifie profondément la perspective d'une personne sur elle-même et son environnement. Il comprend que les nombreux défis de la vie ne sont pas simplement des problèmes en attente de solutions, mais sont plutôt des expériences qui contribuent à la croissance personnelle.


En revanche, si le coaching standard offre une structure et des résultats mesurables, il est souvent insuffisant en termes d'expériences transformatrices. Notamment, le coaching standard tend à être lié à un système qui met l'accent sur les certifications, entraînant des implications financières liées à ces accréditations et aux formations annuelles associées. Cette focalisation peut parfois détourner de l'objectif principal du coaching : faciliter une véritable croissance personnelle.


La véritable essence de la transformation va au-delà de ces métriques structurées. Elle est ancrée dans une perspective holistique qui embrasse la totalité de l'expérience humaine, du physique à l'émotionnel, du cognitif au spirituel. La vraie transformation intègre la personne dans son intégralité : corps, esprit, âme, émotion et énergie. Elle permet aux individus de reconnaître et de libérer leur potentiel inhérent et de vivre profondément les insights, plutôt que de simplement les comprendre théoriquement.


Une limite significative du coaching standard est sa tendance à effleurer la surface, ignorant largement les couches plus profondes de l'inconscient. En se centrant sur des stratégies conscientes, il peut passer à côté des récits profonds, des croyances, des souvenirs et des traumatismes qui dictent réellement le comportement et la perception. Il y a un risque inhérent ici : l'illusion de contrôle. Lorsque nous croyons contrôler simplement parce que nous abordons des pensées conscientes, nous négligeons le vaste réservoir de moteurs inconscients qui influencent nos vies.


Le coaching holistique, avec son approche plus large, comble cette lacune. En s'engageant avec l'inconscient, il s'attaque à la racine même des problèmes, plutôt que de simplement traiter les symptômes. Ici, la transformation n'est pas seulement éphémère ou superficielle ; elle est profonde et a le potentiel de changer la trajectoire de la vie de quelqu'un.

La Riche Tapisserie du Coaching :

En reconnaissant les limites du coaching standard, il est également essentiel de reconnaître ses mérites. Pour ceux qui recherchent des résultats tangibles, cette méthode est attrayante. Après tout, un coach d'entreprise, armé de statistiques, pourrait fournir l'impulsion nécessaire à une équipe confrontée à des problèmes de productivité.


Cependant, à mesure que les gens mûrissent et évoluent, beaucoup commencent à rechercher un changement plus profond. Ils recherchent des expériences transformatrices qui prennent en compte le soi holistique - esprit, corps, âme et émotions. C'est cette même diversité dans le coaching, cette danse entre le structuré et l'holistique, qui enrichit la discipline.

Au-delà des Métriques et des Checklists :

La transformation ne se résume pas à cocher des cases ou à atteindre des métriques tangibles. C'est une danse complexe qui commence par une décision ferme et la volonté d'entreprendre un voyage transformateur. Elle a un rythme, et le timing joue un rôle crucial dans la détermination de l'efficacité de ce voyage. La vie, avec sa myriade d'émotions, de défis et de situations, est un enseignant en constante évolution. Tous ses hauts et ses bas, ses douleurs et ses joies, sont des opportunités de croissance.


Cependant, pour véritablement exploiter ce potentiel de croissance, il faut développer la capacité de sentir et d'interpréter les messages sous-jacents que la vie présente. Ces leçons viennent souvent enveloppées de couches de complexité, allant au-delà d'une simple analyse mentale. La plupart des modèles de coaching standard ne dotent pas les individus des outils pour naviguer intuitivement dans ces complexités. En ne puisant pas dans ce vaste réservoir d'intuition, nous fermons involontairement la porte à une mine d'or de connaissances et de sagesse. De même, nos corps communiquent de manière plus profonde que nous ne le réalisons souvent.


Nos niveaux d'énergie, nos pics et nos creux, ont tous des histoires à raconter. C'est ici que l'on peut trouver l'essence de l'intelligence émotionnelle et la profonde sagesse de la vie. Sans ces compétences de navigation essentielles, nous risquons de naviguer dans le vaste océan de la vie sans boussole.

Les Dessous du Coaching Classique :

Le coaching classique, malgré sa grande popularité, présente des failles intrinsèques qui peuvent parfois éclipser ses avantages. Une erreur flagrante est son potentiel à générer une "positivité toxique". Sous cette façade, les clients sont poussés vers une perspective optimiste inébranlable, qui néglige souvent les véritables émotions de détresse, de tristesse ou d'anxiété. Le danger réside dans la négation des expériences émotionnelles authentiques, laissant les individus se sentir ignorés ou incompris.


La tendance à proposer des solutions "prêtes à l'emploi" mérite également d'être examinée. Plutôt que de répondre aux besoins individuels et aux contextes personnels, une approche universelle peut offrir des solutions superficielles. C'est comme couvrir une blessure profonde avec un pansement fragile : cela peut masquer le problème, mais cela ne guérit pas vraiment.


Un autre danger est la dépendance potentielle envers les coachs. Si l'objectif du coaching est l'émancipation, la frontière entre orientation et dépendance est ténue. Certains individus, surtout s'ils ont ressenti des bienfaits significatifs grâce au coaching, pourraient avoir tendance à trop s'appuyer sur leurs coachs, ce qui peut éroder l'autonomie personnelle et diminuer la confiance en soi.


De plus, le secteur du coaching dans son ensemble n'est pas exempt de professionnels non qualifiés. Certains coachs manquent de l'expérience de vie, de la sagesse et de la maturité nécessaires. Cette carence n'est pas liée à leur formation ou certification. Ces coachs ont le potentiel de non seulement égarer les gens, mais aussi de leur nuire, surtout lorsqu'il s'agit de problèmes émotionnels ou psychologiques complexes pour lesquels ils n'ont pas l'expertise appropriée. Les clients doivent être conscients de ces éventuels pièges et faire preuve de prudence lorsqu'ils cherchent des conseils.


L'accent intense mis sur les résultats mesurables et la fixation stricte d'objectifs dans le coaching classique peut négliger les facettes intangibles de la croissance personnelle. La vie ne se résume pas à cocher des cases ; c'est une danse complexe d'émotions, d'expériences et d'enseignements. Une concentration exclusive sur les résultats peut passer à côté de l'intelligence émotionnelle profonde et de la sagesse acquise lors du voyage lui-même.


Le coaching classique, avec ses méthodologies et structures établies, pourrait ne pas être le remède miracle qu'il est souvent considéré comme étant. Bien qu'il puisse offrir des solutions, il est crucial de rester conscient de ses éventuels pièges et de l'aborder avec un œil critique.


Conclusion : Choisir entre une illusion éphémère de changement et un profond voyage de transformation est profondément personnel. Le coaching, dans ses diverses formes, offre un spectre d'expériences et de résultats. En naviguant dans cet immense domaine, il est essentiel d'identifier et de prioriser les besoins et aspirations personnels. Pour certains, le chemin structuré du coaching classique pourrait suffire. Pour d'autres, une plongée plus profonde dans le domaine transformateur du coaching holistique les appelle. Quel que soit le choix, le voyage est unique, profondément transformateur et infiniment enrichissant.


Par Ritshi Zenati, fondateur de Holistika Center.


Holistika Centre organise des retraites spirituelles et transformatrices. Nous basons notre travail sur les états de conscience élargis et les plantes sacrées.


References:

  1. Whitmore, J. (2009). Coaching for Performance: GROWing Human Potential and Purpose. Nicholas Brealey Publishing.

  2. Kimsey-House, H., Kimsey-House, K., Sandahl, P., & Whitworth, L. (2011). Co-Active Coaching: Changing Business, Transforming Lives. Nicholas Brealey Publishing.

  3. Flaherty, J. (2010). Coaching: Evoking Excellence in Others. Elsevier.

  4. Grant, A. M., Passmore, J., Cavanagh, M. J., & Parker, H. (2010). The state of play in coaching today: A comprehensive review of the field. International Review of Industrial and Organizational Psychology, 25(1), 125-167.

  5. Ives, Y. (2008). What is 'coaching'? An exploration of conflicting paradigms. International Journal of Evidence Based Coaching and Mentoring, 6(2), 100-113.

  6. Seligman, M. E. P., & Csikszentmihalyi, M. (2000). Positive psychology: An introduction. American Psychologist, 55(1), 5.

  7. Rogers, C. R. (1951). Client-centered therapy: Its current practice, implications, and theory. Houghton Mifflin.

  8. Joseph, S., & Linley, P. A. (2005). Positive adjustment to threatening events: An organismic valuing theory of growth through adversity. Review of General Psychology, 9(3), 262-280.

  9. Barrett-Lennard, G. T. (1998). Carl Rogers' Helping System: Journey and Substance. SAGE Publications.

  10. O’Neill, M. B. (2007). Executive coaching with backbone and heart: A systems approach to engaging leaders with their challenges. Jossey-Bass.



23 vues0 commentaire

Comments


bottom of page